Cultivons ensemble notre droit à l'alimentation!

 

Aux fondements de la ferme, la commercialisation était essentiellement via le système des "paniers du pays", système de commande sur base d'une liste de produits proposés localement.  L'arrivée de Serge a ouvert l'opportunité d'amener les légumes vers l'axe Namur-Bruxelles.

 

Peu à peu, la vente s'est réorganisée autour du système de Groupement d'Achats Solidaires de l'Agriculture Paysanne. C'est jusqu'à 100 paniers à la quinzaine que la ferme Arc en Ciel a approvisionné les familles de la capitale! Celles-ci s'engageaient financièrement et moralement à soutenir le producteur.

Ces changements témoignent d'une envie toujours croissante de réduire l'isolement du paysan et d'accentuer les droits et devoirs des consomm'acteurs.

 

Depuis 2015, la ferme a pris un nouveau tournant. Fini les livraisons, la camionnette représentait un coût considérable, et les aspirations des producteurs font leur chemin...

 

Désormais, les paniers sont proposés à la ferme, aux familles locales. Afin d'intégrer une meilleure participation et un contrôle constructif et qualitatif de la production, la ferme s'est lancée dans le développement du Système Participatif de Garantie. Trois parties sont impliquées: la nature qui doit être respectée, le ou la paysan-Ne qui aspire à un revenu digne et à une meilleure considération ainsi que le partenaire qui cherche une meilleure qualité de vie en lien avec ses valeurs.

 

Ce système implique donc non plus une notion de vendeur-acheteur mais bien de soutien à l'agriculture paysanne, soutien à la recherche agroécologique et de distribution de la production. Nous sommes donc bien désormais dans une relation entre partenaires! Les défis sont à relever ensemble: les responsabilités sont partagées, la confiance est primordiale et les concertations nécessaires.

 

La ferme Arc en Ciel est la première en Belgique à faire ce pas révolutionnaire! 

Ce système a fait que la ferme Arc en Ciel est passée de 100 à 20 parts familiales.  En résumé, en adoptant  le  SPG, la ferme a accepté de perdre 75% de son marché.  Un acte de pur militantisme!

 

           

 

 

 

 

« Désormais, la plus haute, la plus belle performance que devra réaliser l’humanité sera de répondre à ses besoins vitaux avec les moyens les plus simples et les plus sains. Cultiver son jardin ou s’adonner à n’importe quelle activité créatrice d’autonomie sera considéré comme un acte politique, un acte de légitime résistance à la dépendance et à l’asservissement de la personne humaine. »

 

 

 Pierre Rabhi